Su navegador no acepta javascript
Comarca de Moncayo, Tarzona y Borja

Ayuntamiento de Tarazona

Ayuntamiento (Tarazona)

Torres de la Colegiata de Sta. María (Borja)

Torres de la Colegiata de Santa María (Borja)

Añón de Moncayo

Añón del Moncayo

Monasterio de Veruela

Monasterio de Veruela

Monasterio de Veruela

Monasterio de Veruela

Vistas aéreas

Vistas aéreas

Espaces touristiques

Moncayo, Tarazona et Borja

El Moncayo est « la montagne » par excellence de la région de Saragosse. L’on cherche ses sommets du regard, ainsi que sa majestueuse silhouette, depuis n’importe quel endroit du département.
Depuis des temps immémoriaux, les habitants de la région ont fréquenté ses flancs à la recherche de fruits des bois ou pour aller à la chasse ou à la pêche, et ont su profiter de sa richesse forestière et minière. Mais elle a également fait l’objet de croyances concernant des créatures magiques et des légendes où le mythique Hercules a même été cité.

La ville des trois cultures
La capitale du territoire est Tarazona, un trésor au bord de la rivière Queiles. Cette ville fut la place forte des celtibères et elle vécut des moments de splendeur à l’époque romaine. Cependant, elle connut son apogée au Moyen-Âge, lorsqu’elle fut témoin de la vie commune de chrétiens, d’hébreux et de musulmans. Des rues étroites, avec de spectaculaires maisons suspendues et un vaste quartier juif, évoquent une riche période de métissage. Cette époque glorieuse a également été vécue par la Maison du Traducteur, récemment réhabilitée, dont l’origine est antérieure à celle de Tolède, par plusieurs couvents mudéjars et par la cathédrale, où alternent des éléments gothiques et de style classique et des ornements aux allures andalouses.
D’autres points d’intérêt dans la ville sont la mairie, avec des reliefs de style renaissance reproduisant les travaux d’Hercules et l’arrivée de Charles premier à Bologne, et une surprenante arène octogonale érigée à la fin du XVIIIe siècle, à l’intérieur de laquelle des logements ont été construits.
Tous ces éléments et bien d’autres fascinent le visiteur, pris sous le charme des fêtes de San Atilano, où apparaît un personnage vêtu d’un costume aux couleurs vives, le Cipotegato, parcourant les rues poursuivi par une féroce pluie de tomates. Non loin, se trouvent aussi des villages révélant la présence d’anciennes mosquées, de châteaux templiers et d’intéressants musées consacrés à des activités d’artisanat.

Le Parc naturel du Moncayo
La grande montagne célébrée par les poètes pendant des générations domine le Parc naturel de la Parc naturel du Moncayo. Protégé par la loi depuis 1927, ce verger verdoyant héberge une faune et une flore variées, réparties sur plusieurs hauteurs de façon échelonnée. Il est ainsi possible de trouver des chênaies ou des hêtraies caractéristiques d’Europe centrale jusqu’à des plantes habituées à résister à des conditions extrêmes, sur des sommets ou dans des cirques glaciaires, près de forêts de pins impénétrables.
Un Centre d’interprétation du parc a été créé à Agramonte, point de départ de circuits qui mènent aux sommets les plus élevés du Système ibérique. Un deuxième centre situé à Añon del Moncayo retrace des activités traditionnelles en rapport avec l’exploitation des ressources naturelles de la montagne.

Le Monastère de Veruela et son environnement
Le monastère fortifié de Santa María de Veruela est l’un des trois grands ensembles cisterciens du département et le premier qui a été construit en Aragon. Sa construction a commencé au milieu du XIIe siècle par des moines venus de France et il réunit actuellement des dépendances monumentales de différentes époques. Il réunit des foules en été, lorsqu’il est utilisé comme salle de concerts et d’expositions. Les visiteurs complètent leur séjour par une visite à l’exposition consacrée à l’écrivain romantique Gustavo Adolfo Béquer, qui composa dans le monastère quelques-unes de ses œuvres les plus connues, et au musée du vin qui y est installé.
De nombreux villages pleins d’histoire et de légendes sont répartis aux alentours de Veruela. Ils possèdent tous un dénominateur commun, l’existence de solides forteresses dans une zone frontalière entre trois royaumes ennemis : l’Aragon, la Castille et la Navarre. Parmi les forteresses les mieux conservées figurent celles de Vera del Moncayo, de Trasmoz, siège de mystérieuses histoires de sorcellerie, et de Lituágeno. Un ancien rituel est encore célébré de nos jours dans ce dernier village : le dernier dimanche de septembre, les bébés nés pendant l’année sont pesés et leur poids en blé est offert à l’archange Saint Michel.

Le Campo de Borja
La ville actuelle de Borja, descendante de la celtibère Bursau, est connue pour la qualité de son vin et de son huile, ainsi que pour son festival international de jazz. Elle garde en son sein des trésors cachés. De séduisants bâtiments religieux et des palais des XVe et XVIe siècle sont répartis entre ses rues étroites et ses places à porches, à proximité d’un intéressant quartier juif.
L’empreinte laissée par les Ordres militaires est toujours visible dans l’ensemble de la région. Mallén fut à la tête de la conquête de Saint Jean de Jérusalem, qui hérita des possessions du Temple et étendit sa domination sur tout le territoire. La présence active de la population morisque se devine dans les bâtiments mudéjars de Magallón, d’Ambel et d’autres sites proches.
Le visiteur ne peut quitter la région sans avoir goûté les cavas (vins champagnisés) et les vins doux d’Ainzón ou sans avoir assisté à une représentation de danse traditionnelle. Depuis des siècles, lors des fêtes patronales de nombreux villages, des jeunes vêtus de costumes aux couleurs vives représentent des cérémonies mêlant la musique, la danse et le théâtre dans un combat symbolique entre les forces du bien et du mal.

Version imprimible

  Descárgate el mapa

Des bureaux de tourisme


Borja

Oficina de Turismo de Borja • Plaza de España, 1 • T. 976 852 001 / 976 852 947
turismo@borja.es / www.borja.es


Monasterio de Veruela

Monasterio de Veruela • Paseo de Veruela, s/n. Vera de Moncayo • T. 976 649 025
monasteriodeveruela@dpz.es /


Tarazona

Oficina de Turismo de Tarazona • Pza. San Francisco, 1 • T. 976 640 074 / 976 19 90 76
turismo@tarazona.es / www.tarazona.es